Vendredi 13, jour de chance ou de malchance ?

Etes-vous atteint de « paraskevidékatriaphobie » ?

Alors vous avez la phobie des vendredis 13, qui sont pour vous des jours de malheur.

Pour d’autres superstitieux, ces mêmes vendredis 13 sont synonymes de jours de chance, où il faut absolument jouer au Lotto ou acheter un billet de loterie.

Afin d’illustrer cette dualité, j’ai choisi parmi mes photos quelques images à double sens, qui selon de la loi du verre à moitié plein (ou à moitié vide),  peuvent être interprétées de manière négative ou positive.

The tunnel

On peut se focaliser sur les graffitis ou l’aspect glauque et sombre du tunnel. Ou en revanche savourer la belle lumière dorée.

The Mist of Time

Le brouillard. Inquiétant ou esthétique.

Versailles : The Oracle and the Sky

De tous temps les hommes se sont tournés vers le ciel, pour obtenir des réponses.

Darkness at the edge of town

Qu’y a-t-il de plus ambigu qu’un coucher de soleil, à la fois fin du jour et commencement de la nuit.

(+)

> Mes images les plus terrifiantes

Mon imagier

Pourquoi « imagier » ?

D’abord, dans Imagier, il y a « images« , évidemment. Une collection d’images. Les miennes et celles d’autres, d’amis ou d’inconnus, d’ici et d’ailleurs, sombres ou drôles, fixes ou animées.

Il y a « magie » aussi. A prendre au sens large. Un mot qui convient bien pour définir l’esprit du blog. Capter la magie du quotidien. Traquer ces fragments où la réalité dérape. Des éclats de fiction et d’irréalité hors de la banalité. Puiser le fantastique, la science-fiction, l’étrange, le mystère.

Enfin, à une lettre près, il y a « imaginer« . Créer un espace de possibles. Transformer la réalité. La rendre plus belle et surtout plus étrange. En photos ou en illustrations. Parfois avec de simples mots.

Tel est le programme de ce blog.

Transit spatio-temporel (Time & Space Transit)

« Transit spatio-temporel« .  Ou comment transformer une gare belge en station interplanétaire…