Dessiner les métaux précieux : création de personnages

Il y a quelques mois, j’ai été contacté par l’European Precious Metal Federation pour un travail d’illustration particulier. Il s’agissait de créer graphiquement des personnages représentant des métaux précieux : Miss Platina (le platine), Goldie (l’or) et Silvester (l’argent). Ces personnages seraient ensuite animés pour être les héros de capsules vidéos projetées lors de l’événement « Conflict and opportunity : Chemical Management, the Circular Economy & Precious Metals« , une journée de conférences et débat,
programmée le 5 décembre 2018 à Bruxelles.

Voici la vidéo du teaser, dans lequel on peut voir les personnages créés.

Ce projet a représenté pour moi un beau défi, pour plusieurs raisons. J’ai l’habitude de concevoir des personnages pour l’illustration ou la bande-dessinée, mais c’était la première fois que je travaillais sur des personnages pour l’animation. J’ai dû revoir de fond en comble ma façon de travailler et adapter mon style graphique.

1 Recherche des personnages sur papier

Quel que soit le type de projet, je commence toujours de la même façon pour créer un personnage : avec du papier et un crayon. Le look de certains persos vient rapidement, d’autres prennent plus longtemps à se dessiner, de griffonnages en crayonnages, d’intuitions en fausses pistes.

Dans ce cas précis, j’ai commencé par le personnage de Silvester. A partir du nom et des éléments fournis, j’imaginais à la fois une silhouette assez massive et des formes simples, qui rappellent à la fois l’aspect moléculaire et la robustesse du métal.

Silvester : première recherche de personnage

Les premiers dessins sont souvent grossiers. Mais ce sont les fondations sur lesquelles la suite va se construire. La forme générale du personnage s’est imposée assez rapidement, après quelques dessins seulement.

Silvester : recherche de personnage
La silhouette et les principales caractéristiques du personnage prennent forme.

Miss Platina s’est imposée presque du premier coup. Silvester avait servi de banc d’essai et je me suis basé sur le style graphique du premier personnage pour faire naître la deuxième.

Miss Platina : recherche de personnage
Et l’illustrateur créa Miss Platina…

C’est Goldie, le personnage qui représente l’or, qui nous a donné le plus de fil à retordre. Dans le trio, c’est le personnage central, le plus emblématique. Et pourtant, nous avons eu du mal à cerner son apparence. J’étais d’abord parti sur une silhouette androgyne, assez neutre.

Goldie - recherche de personnage

Cette délicatesse dans la silhouette complétait bien graphiquement les 2 autres métaux. Par contre, elle ne correspondait pas à la personnalité de Goldie. L’or est une valeur sûre. Le personnage devait donc dégager à la fois de l’élégance, mais aussi de la respectabilité, de la sécurité.

Pour sortir de l’impasse graphique, il n’y a pas beaucoup de solution : il faut explorer d’autres voies, sans avoir peur d’aller dans des directions a priori saugrenues. J’ai donc mis de côté cette première idée et cherché d’autres silhouettes.

Goldie : recherche de personnages (corps et visages)

Finalement, nous avons joué au puzzle, en combinant la tête de l’un avec le corps d’un autre et en ajoutant quelques accessoires qui affirmaient le caractère et le statut du personnage.

Goldie au panama : recherche de personnage
C’est la moustache, le panama et le noeud papillon qui ont fini par définir le personnage.

2 Du papier à l’écran : test de couleurs sur Photoshop

Tout au long de ce processus de recherche sur papier, les personnages ont été affichés dans les bureaux d’EPMF et ‘testés’ auprès de l’équipe. Les avis récoltés ont permis d’affiner et de valider les personnages.

Une fois les personnages trouvés, il restait à passer du trait à la couleur. Ils ont donc été scannés, importés dans Photoshop et mis en couleur.

Goldie, Silvester et Miss Platina : mise en couleur des personnages
Premier essai de mise en couleur

En BD et en illustration, il s’agit souvent de la dernière étape. Mais dans ce cas-ci, puisque le trio devait être animé, le look des personnages devait encore être affiné et les formes devaient être simplifiées et nettoyées. J’ai donc décidé de vectoriser les personnages avec Illustrator.

3 Mise au net : vectorisation avec Illustrator

Les illustrations vectorielles ont de nombreux avantages : la taille de fichier est moindre et ils sont redimensionnables à volonté. Ces personnages se prêtaient bien au traitement vectoriel, qui allait nous permettre de créer des modèles qui pourraient être modifiés assez facilement au gré des besoins.

Silvester, Goldie et Miss Platina (version finale)
Version finale des 3 personnages

Au cours de la phase de vectorisation dans Illustrator, les silhouettes des personnages ont encore subi quelques modifications : suppression de quelques détails, modifications de couleurs et disparition des traits de contours.

4 Préparation à l’animation : Character Animator

Avant d’être les stars de leur première vidéo, Goldie, Silvester et Miss Platina devaient passer une dernière étape.

L’équipe qui réalisait les capsules vidéo ont choisi le logiciel Character Animator pour donner vie aux personnages. Nouveau dans la Créative Suite d’Adobe, il permet d’animer des personnages grâce à une technologie basée sur la motion capture : il est possible de de faire bouger et parler une marionnette, créée à partir d’un fichier Illustrator ou Photoshop en fonction des mouvements de l’animateur filmé via la webcam de l’ordinateur.

Les marionnettes Character Animator doivent être préparées d’une façon bien précise pour être reconnues par le logiciel. Les éléments mobiles doivent être séparés et nommés selon une nomenclature prédéterminée. Au début, la procédure est assez déroutante, mais de nombreux tutoriels, sur le web ou sur YouTube, permettent de se familiariser avec la logique et le fonctionnement du programme.

Dans ce cas précis, j’ai transformé les personnages Illustrator en marionnettes pour Character Animator en suivant ce tutoriel de Graphicmama.com. Ils étaient à présent fin prêts pour être animés et mis en scène.

5 Animation et diffusion

Pour un illustrateur, il y a quelque chose de très émouvant à voir ses personnages prendre vie. Ils sont nés sur papier, puis ont grandi et mûri sur l’écran. C’est pourtant dans ces vidéos qu’ils prennent réellement vie, bougent, parlent et s’adressent aux spectateurs.

Le 5 décembre 2018, les différentes capsules vidéo crées ont rythmé les interventions et les débats de l’Event EPMF. Les personnages ont connu leur heure de gloire et remporté un franc succès. Ils ont aidé à communiquer des idées et des réalités complexes avec humour.

L’aventure de Goldie, Silvester et Miss Platina n’est pas finie puisque une nouvelle vidéo vient d’être terminée, au sujet de la problématique du transport des métaux précieux à recycler.

6 La création de personnages : une belle aventure

Créer et faire vivre des personnages est une aventure passionnante. C’est un processus qui peut être long et difficile, avec de nombreux allers-retours, des hésitations, des détours, des impasses, des accélérations. A la fin du travail, quand tous les obstacles ont été franchis et qu’on découvre le résultat, l’émotion et le plaisir sont au rendez-vous. Et vous oubliez que ces êtres qui parlent et bougent sur l’écran n’étaient au départ que quelques traits de crayon griffonnés sur une feuille de papier.

3 commentaires sur “Dessiner les métaux précieux : création de personnages

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :