Mick Harvey sings Serge Gainsbourg

Ce 3 décembre 2018, Mick Harvey était de passage au Reflektor à Liège pour interpréter les chansons de Serge Gainsbourg. Voici quelques impressions du concert.

De Nick Cave à Gainsbourg

Cofondateur des Bad Seeds, le musicien australien Mick Harvey a été le compagnon de route de Nick Cave pendant 25 ans, avant de quitter le groupe en 2009 pour se consacrer à sa famille et à des projets personnels.

Dans les années 90, il bifurque une première fois en territoire gainsbourgien et enregistre deux albums : Intoxicated Man (1995) et Pink Elephants (1997). Je connaissais bien ces deux disques, mais j’ignorais qu’en 2016, il a enregistré deux nouveaux albums de chansons écrites par Gainsbourg : Delirium Tremens (2016) et Intoxicated Women (2017), qui fait la part belle aux chansons écrites pour des chanteuses et comédiennes.

Mick Harvey chante "the songs of Serge Gainsbourg (au Reflektor)

Dans ces disques et sur scène, les arrangements de Mick Harvey ont infusé les univers de Nick Cave et de Gainsbourg. Un son rock qui emmène les mots de Serge vers d’autres territoires, des paysages en cinemascope peut-être, et apporte aux chansons une touche de modernité, un charme sombre et vénéneux.

Mick Harvey chante "the songs of Serge Gainsbourg (au Reflektor)

The Songs of Gainsbourg

Le Reflektor est une petite salle. Le groupe est en formule compacte. Mick Harvey, au chant, aux bongos et aux guitares, est accompagné de James Johnston aux claviers, de Yoyo Röhm à la basse et de Toby Dammit à la batterie. Il sont rejoints ensuite par Xanthe Waite, à la guitare et au chant, et par un quatuor à cordes.

Mick Harvey chante "the songs of Serge Gainsbourg (au Reflektor)

Mick Harvey est à l’aise. Il plaisante en montant sur scène, puis ne se laisse pas démonter par des bongos un peu récalcitrants ou un trou de mémoire. Le répertoire explore toute l’oeuvre de Gainbourg, avec une prédilection pour les sixties, alternant chansons très connues (« Harley Davidson« , « Initial B.B.« , « Comic Strip« ) et perles méconnues (« Contact« , « Overseas Telegram« ). Il zigzague entre les albums de Gainsbourg, la comédie musicale Anna et les chansons écrites pour d’autres, de Jane Birkin (« Fuir le bonheur » qui devient « Run From Happiness« ) à Bashung (« I Envisage« ).

Mick Harvey chante "the songs of Serge Gainsbourg (au Reflektor)

Je n’avais pas prévu de faire de photos, mais je n’ai pas résisté à prendre quelques souvenirs de  la soirée avec mon smartphone.

Sur son site officiel, Mick Harvey affirme qu’il en a terminé avec ses enregistrements des chansons de Gainsbourg. Il vient d’ailleurs de sortir un nouvel album inspiré par la guerre 14-18. Mais que ce soit pour chanter Gainsbourg ou ses propres chansons, j’espère le revoir sur scène.

Mick Harvey chante "the songs of Serge Gainsbourg (au Reflektor)

Merci, Mr Harvey.

 

Publicités

2 commentaires sur “Mick Harvey sings Serge Gainsbourg

Ajouter un commentaire

    1. Tu le connais donc sans le savoir, puisqu’il a fait longtemps partie des Bad Seeds ;-). Si tu aimes le son des Bad Seeds, tu en retrouveras des saveurs dans les albums de Mick Harvey. Je recommande en particulier « Intoxicated Man ». C’est en effet rassurant de voir des artistes explorer d’autres voies et de s’éloigner des formats.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :