Photographier Halloween et la Toussaint

En une soirée, on passe des délires d’Halloween au recueillement de la Toussaint et du Jour des morts. Trois jours où un arrière-goût de macabre flotte dans l’air. Pour les photographes, c’est l’occasion de capter des images intéressantes, terrifiantes, amusantes ou simplement émouvantes. Bref, de prendre de bonnes photos.

Les délices d’Halloween

Depuis le début octobre, les citrouilles fleurissent aux étalages des magasins et aux fenêtres. Des décorations macabres ont transformé certaines maisons du voisinages en théâtres grand-guignolesques ou en décors de films d’horreur. Les crânes, les squelettes et les zombies sont mis à toutes les sauces.

Photographier Halloween : squelettes et décorations de maisons
Des décorations d’Halloween sont particulièrement effrayantes.

Les grincheux ont beau répéter ad nauseam que Halloween est une fête bassement commerciale, il suffit de voir le plaisir des enfants (et de certains adultes) à préparer l’événement pour renvoyer l’argument aux oubliettes. Leur soin à réfléchir à un costume, à imaginer des décorations extravagantes, à élaborer des maquillages les plus repoussants a quelque chose de communicatif. Et on finit par avoir des visions étranges un peu partout dans la maison.

Photographier Halloween
Une poupée + un peu de poussière = une image pour Halloween.

Et après des semaines d’attente, d’excitation et de plans savamment élaborés, le grand soir est enfin arrivé. Le 31 octobre appartient à nos charmants petits monstres. Grimés en affreux petits diables, en horribles petits démons, en zombies miniatures ou en clowns tueurs (le choix de ma fille), ils arpentent les rues du quartier, sonnant aux portes des voisins.

Photographier Halloween
Les petits monstres sont de sortie

« Un bonbon ou un sort », menacent-ils les voisins. Les grincheux ont préféré se terrer dans leur cave, quitter leur maison pour la soirée ou tout simplement refusent d’ouvrir leur porte et de s’exposer à la menace enfantine. Les autres jouent le jeux, plaisantent et ouvrent leurs coffres à bonbons.

Photographier Halloween
« Des bonbons ou un sort ? »

Pour photographier, ces moments où l’horreur de carton-pâte se mêlent à l’excitation bien réelle des enfants, mieux vaut se munir d’un appareil discret, qui n’a pas peur du noir et des basses lumières. Eviter le flash qui viendrait rompre le charme et troubler les enfants. Eviter le matériel trop encombrant qui viendrait casser la spontanéité et briser la magie (noire) du moment.

Photographier Halloween
Ambiance brumeuse et mystérieuse

Cette sortie d’Halloween peut aussi être l’occasion de capturer des photos d’ambiance, quand la météo est de la partie. Car le Grand-Guignol et le gore, c’est bien, mais le mystère c’est encore mieux…

Photographier la Toussaint (cimetière de Robermont)
Mystère au portes du cimetière…

 

La Toussaint : couleurs d’automne et recueillement

Le lendemain, fini de rire. La farce est est terminée, même si le macabre n’est pas forcément loin. La Toussaint et le Jour des Morts, le 1er et le 2 novembre, sont deux moments qui voient les vivants retourner dans les cimetières pour rendre hommage à leurs disparus.

Photographier la Toussaint (cimetière de Robermont)

Un moment de recueillement, d’hommage. L’occasion aussi pour des vivants, parfois, de se retrouver après s’être perdus de vue et d’évoquer de lointains souvenirs.

Photographier la Toussaint (cimetière de Robermont)
Les couleurs de la Toussaint

Les couleurs vives fleurissent aux abords des cimetières et dans les échoppes. .Avant d’illuminer les tombes et d’apporter de la vie dans l’environnement gris des cimetières.

Photographier la Toussaint
Couleurs des fleurs aux abords du cimetière

Il y a au cimetière quelques belles photos à prendre à cette période, quand les couleurs vives des fleurs apportées par les familles se mêlent à celles de l’automne. Pour ce faire, ici aussi, la discrétion est de mise. Il ne s’agit pas de froisser les visiteurs et de s’immiscer dans leur recueillement. Un appareil et un comportement discrets s’imposent.

Photographier la Toussaint (au cimetière de Robermont)
Ombres, lumière, couleurs et visiteurs (au cimetière de Robermont)

L’étrange magie des cimetières

La période de la Toussaint est pour les photographes l’occasion de redécouvrir l’étrange charme des cimetières. Lieux de souvenir, lieux de recueillement se sont aussi des lieux de patrimoine qui conservent les chefs-d’oeuvre d’artistes oubliés.

Photographier la Toussaint (cimetière de Robermont)
Les couleurs de l’automne dans les allées du cimetière de Robermont (Liège)

Tombes, caveaux, monuments funéraires sont autant de témoins de l’art du passé, parfois sobres, parfois poignants, parfois extravagants. Ils ont des histoires à raconter, belles, tristes, tragicomiques ou ironiques parfois.

Photographier la Toussaint (cimetière de Robermont)
Effrayant ? Surprenant ? Un bien étrange monument funéraire (au cimetière de Robermont)

Il est intéressant de revenir au cimetière quelques jours après la Toussaint, quand le soleil est de la partie, pour prendre des photos tranquillement, sans se soucier de l’affluence et des regards des badauds. La combinaison des couleurs et de la lumière automnales permettent de réussir de belles photos.

Photographier la Toussaint (cimetière de Robermont)
La lumière d’automne met en valeur cette Pieta du cimetière de Robermont.

Dans certains cimetières, des visites guidées sont organisées. C’est l’occasion d’entendre ces fameuses histoires que les morts et les tombes ont encore à nous dire tout en admirant les trésors artistiques cachés aux détours des allées.

Photographier la Toussaint (cimetière de Robermont)
Lumière dans le cimetière
Publicités

5 commentaires sur “Photographier Halloween et la Toussaint

Ajouter un commentaire

  1. Ah Halloween, j’aime bien certains décors, certains costumes, il y a de l’inventivité ! Bon, par contre, faut pas compter sur moi pour donner du sucre aux gosses, j’ouvre même pas. Mercredi dernier, j’étais au téléphone en train d’essayer de résoudre un problème, ils ont tambouriné plusieurs fois à la porte (elle a pris quelques petites rayures, grrr, presque neuve), hyper pratique lol. Quand on a des gosses, ça doit être sympa de le faire avec eux, mais là, c’est moins mon truc, je faisais des soirées déguisées étant ados, mais ça c’était avant lol !

    C’est une ambiance particulière dans les cimetières, tu savais qu’au Danemark, les cimetières sont également des parcs où se promener ? C’est très agréable, et l’atmosphère est moins pesante qu’en France je trouve.

    P.S. : Un « 31 décembre » s’est glissé dans ton article, tu es un peu en avance ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Il y a des cimetières ici aussi où il est agréable de se promener, mais c’est moins dans les habitudes qu’au Danemark. C’est dommage, ça éviterait le sentiment d’abandon et de ruine que l’on ressent devant certaines tombes.
      31 décembre ? Oups. C’est corrigé.

      J'aime

  2. Dans ma région Halloween n’est pas tellement fêté (moi, ça m’arrange car je n’aime pas ce marchandage un peu forcé !!!).
    Pour les cimetières, je suis d’accord, en dehors du respect de nos anciens, ce sont de beaux endroits où l’on fait parfois de belles découvertes… 🙂

    J'aime

  3. Wahou, je trouve que vous racontez bien la féerie d’Halloween, malheureusement elle n’est pas assez développer en France, il y a une partie magnifique de ses fêtes!
    Super article!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :