Sound & Vision : Roger Waters live à Anvers

Ce vendredi 11 mai 2018, la tournée « Us + Them » de Roger Waters, l’ancien bassiste de Pink Floyd, faisait escale au Sportpaleis d’Anvers (Antwerpen) en Belgique pour 2 dates. Est-ce que le spectacle valait le déplacement (et le prix des billets) ?

Ca fait des années que je rêvais de voir Roger Waters en concert, mais jusqu’ici la dimension des salles ou stades où il se produit m’a toujours freiné. Le prix des tickets aussi, il faut bien le dire. Puis j’ai vu le DVD de sa dernière tournée « The Wall » et j’ai été convaincu. La folie visuelle démesurée, l’ambiance, la puissance de la musique live, il fallait absolument que je vive tout cela en vrai avant qu’il ne soit trop tard. J’ai donc acheté un ticket pour une des dates belges de l’ancien Pink Floyd au Sportpaleis d’Anvers.

Roger Waters mieux que Kate Bush ?

La dernière fois que j’ai vu un concert de ce genre, c’était le comeback live de Kate Bush, à Londres. Une petite salle, un spectacle visuel incroyable mêlant théâtre et effets video, un super groupe, une super musique et une super voix. Le meilleur concert de ma vie. Roger Waters, son groupe et la musique de Pink Floyd allaient-il réussi à faire mieux ?

Le Sportpaleis : une salle trop grande ?

C’est donc la première fois que je mets les pieds au Sportpaleis  à Anvers. Pour l’occasion, nous avons décidé de nous offrir un petit week-end en famille à Anvers. Mais je suis le seul à aller au concert. Pas fans de Pink Floyd ou de Waters, ma femme et ma fille sont restés à l’hôtel.

J’arrive au Sportpaleis en métro, bien à l’avance. Il y a beaucoup de monde devant les portes. Certains tentent de vendre un ou deux tickets au marché noir. Je passe la sécurité et rentre dans le bâtiment. J’ai hâte de découvrir la salle. Je suis la signalisation et me dirige vers ma place. Zone orange. Bloc 121. Rangée 14.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : dans la salle du Sportpaleis
Sportpaleis d’Anvers, une salle à taille inhumaine.

En m’installant sur mon siège de plastique, je me sens écrasé par les dimensions de la salle. J’ai l’impression d’être un Schtroumpf perdu dans un univers de béton gris. La configuration en anneau de l’Arena est conçue pour les rencontres sportives bien plus que pour la musique.

Sur la scène, au loin, je devine des instruments minuscules sous un grand écran gris. Pas de décoration particulière. Le centre du parterre est vide de spectateurs et monopolisé par la technique. Une bonne dizaine de personnes derrière des écrans et un caméraman derrière une grosse caméra sur pied.

Un écran gigantesque

Environ 10 minutes avant le début prévu du concert, un bruit d’ambiance maritime envahit la salle. Puis, une image apparaît sur l’écran derrière la scène. Une femme de dos, assise sur la plage, regarde la mer. Ce n’est pas un écran géant, c’est un écran super méga géant.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : l'écran avant le show
Ecran méga géant et son quadriphonique

A l’heure prévue, les lumières s’éteignent et le concert commence. Tant pis pour les retardataires. La musique envahit l’espace. « Speak To Me/Breathe« , l’intro de Dark Side of the Moon, résonne. Sous les images spectaculaires qui défilent sous l’écran, Roger Waters et ses musiciens sont des comme des Playmobil, des fourmis qui s’agitent.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : Wish You Were Here
« Wish You Were Here », un des classiques de Pink Floyd.

Dans le premier acte du show, Waters et son band explorent les classiques de Pink Floyd.  « Time« , « One of These Days« , « Welcome In the Machine« , « Wish You Were Here« . La musique est la bande-son d’un déluge délirant d’images projetées sur l’écran : motion graphics, dessins animés, images cinématographiques.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : visuel spectaculaire

La tension monte crescendo dans les extraits du dernier album solo de  Roger Waters (Is This The Life We Really Want ? paru en 2017). Des morceaux engagés où il évoque le danger des drones (« Deja Vu« ) ou le drame des réfugiés (« Last Refugee« ).

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : Another Brick In the Wall
Roger Waters « Us + Them Tour » live à Anvers : Another Brick In the Wall

La première partie s’achève en apothéose avec « Another Brick in the Wall » et ce slogan « Resist » (qui va rester lisible pendant toute la durée de l’entracte).

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : resist
Résist (prouve que tu existes)

Dogs, Pigs et… Trump

A la fin de l’entracte, une structure descend lentement au centre de la salle. Une réplique de Battersea Station (l’usine de la pochette de l’album Animals) se déploie et la musique de « Dogs » résonne. Waters ramène ainsi la musique de ce « vieil » album sous les feux de l’actualité.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : Dogs
Trapped in a dystopian nightmare (« Dogs »)

Les images projetées dénoncent la corruption du monde politique et la montée du totalitarisme et de l’extrême-droite. Donald Trump y est ridiculisé, caricaturé. Il est transformé en cochon gonflable planant au-dessus des spectateurs ahuris.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : Pigs
Un cochon volant survole les spectateurs

L’ampleur visuelle de ce 2e acte est complètement folle. Après les cochons et les chiens, on revient à l’album Dark Side of The Moon pour le final, avec un jeu de laser pyramidal, peut-être plus classique, mais non moins impressionnant.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : Brain Damage/Eclipse
« Brain Damage/Eclipse » (final de Dark Side of the Moon et du concert)

En rappel, Roger Waters et ses musiciens terminent le concert avec deux hits tirés de The Wall : « Mother » (j’ai de la chance, c’est un de mes morceaux préférés) et « Comfortably Numb« .

Bilan d’après-concert

Perdu dans la cohue, attendant pour reprendre le métro, je repense à ces deux heures et demies de méga show. Musicalement et visuellement, je suis comblé. J’ai eu ce que j’étais venu chercher.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : Pigs
Comment oublier ces effets visuels ?

Au niveau ambiance, je reste sur ma faim. J’ai plus eu l’impression d’assister à un film puis un lightshow spectaculaire avec une musique d’enfer qu’à un concert. Les musiciens étaient trop écrasés par le dispositif visuel, trop microscopiques dans mon champ de vision.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : Pigs
Le cochon gonflable planera à jamais dans ma mémoire

Et puis, il y a ce va-et-vient incessant des spectateurs qui vont chercher à boire et à bouffer (ou qui vont pisser). Une distraction permanente qui viennent un peu troubler le plaisir.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : charade et Trump
Roger Waters caricature Donald Trump

Je regarde ces photos et quelques minutes de video prises avec mon smartphone pendant le concert et je revis la démesure du show. Les échos de la musique de Pink Floyd me reviennent à l’oreille.

Le concert de Kate Bush, presque intimiste en comparaison, reste tout en haut de mon top des meilleurs concerts. Roger Waters et ses « pinklfoyderies  » ne se glissent qu’en seconde position. Mais je ne suis pas près d’oublier ce moment.

Roger Waters "Us + Them Tour" live à Anvers : Waters vs Trump
Roger Waters vs Trump

 

Publicités

6 commentaires sur “Sound & Vision : Roger Waters live à Anvers

Ajouter un commentaire

    1. La salle est parfaite pour le sport, moins pour les concerts. J’avais une vue imprenable sur le parterre, moins sur la scène ;-). D’habitude mon téléphone reste dans ma poche et je préfère vivre l’instant présent. Mais là, je n’ai pas résisté à filmer quelques secondes par ci par là. J’ai été très surpris de découvrir qu’au final j’avais enregistré 12 minutes d’images.

      J'aime

  1. Waouh, c’était du grand spectacle ! J’ai déjà fait un concert de Muse à Bercy où on les voyait tout petits sur scène, avec plein d’effets visuels, des bouts de films, des ambiances, des drones qui volaient dans toute la salle, c’était génial, même si je préfère aussi voir les musiciens de plus près et que les gens qui ont une passion pour le fait de se lever toutes les 5 minutes a aussi le don de m’exaspérer.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :