Après la tempête…

Le dernier week-end d’avril,  la tempête a fait rage à Liège. Le vent, la pluie, l’orage. Au matin du 1er mai, le chien et moi sortons constater les dégâts dans les bois de la Chartreuse (Liège), près de la maison.

Après la tempête, le vent s’est calmé. L’orage s’est enfui. Les nuages se sont dissipés. En ce matin de jour férié, c’est le temps idéal pour une promenade dans les bois avec le chien. Il fait un peu frais pour la saison mais le ciel est bleu et le matin est lumineux.

Branche cassée (après la tempête) -La Chartreuse, Liège

Dès l’entrée du bois, les effets du vent et de l’orage sont visibles.

Le chien et les dégâts de la tempête dans le bois de la Chartreuse (Liège)
Mais qu’est-ce que c’est que ça ?

Mon chien est un peu intrigué par ces branchages cassés semés par l’orage sur son chemin. Mais sa curiosité est très courte. Allez, on continue la promenade !

Le chien et les dégâts de la tempête dans le bois de la Chartreuse (Liège)
On continue la balade ?

Plus loin, la tempête a fait tomber des feuilles et une multitude de petites fleurs roses qui jonchent le sentier. C’est triste mais ce spectacle n’est pas dénué de beauté et de poésie.

Fleurs et feuilles tombées après la tempête (La Chartreuse, Liège)

Plus loin encore, le chemin couvert de débris végétaux a pris une teinte jaune-vert.

Des feuilles et des fleurs jaunes sur le sentier (de la Chartreuse)

Du jaune et du vert, sur le sentier de la Chartreuse
Du jaune et du vert sur le sentier

Un arbre est tombé aux abords de la plaine de jeux, près de l’école de Péville.

Arbre tombé à la plaine de jeux (Péville, Liège)

Un mur de lierre et des débris de grosses pierres rappellent que les bois étaient un domaine militaire entourant le Fort de la Chartreuse. Ces dégâts ne datent pas d’hier.

Lierre et vieilles pierres (de la Chartreuse)

Le domaine est aujourd’hui ouvert au public. C’est un poumon vert dans la ville qui fait le bonheur des petits et des grands (sans parler des chiens du quartier). Pourtant, son avenir est incertain : des promoteurs immobiliers tentent de grignoter une partie du terrain pour construire des logements, en dépit de la mobilisation des riverains.

Dégâts de la tempête, la Chartreuse, Liège

Et si plutôt que les tempêtes et les orages, c’était la spéculation des hommes et l’expansion des villes le vrai danger menaçant nos espaces verts ?

Nos espaces verts sont-ils en danger ?

 

Publicités

2 commentaires sur “Après la tempête…

Ajouter un commentaire

  1. J’aime les traces qui restent après une tempête, ça nous remet à notre place et ça donne aussi souvent de jolies photos comme ici ! En espérant que les promoteurs iront se rhabiller ! 🙂

    J'aime

    1. Ces bois je commence à les avoir photographié sous toutes leurs coutures. C’est toujours un défi et un plaisir de trouver un angle différent. En plus, ici il y avait l’expérimentation avec la vidéo. Pour les promoteurs, on croise les doigts (et on se mobilise).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :