Exposition « Empreintes » à la Cité Miroir

Liège, 20 avril 2018. 18 h. J’assiste au vernissage de l’exposition « Empreintes » à la Cité Miroir. Organisée à l’occasion du bicentenaire de l’Université de Liège, l’expo propose une sélection des plus beaux manuscrits et imprimés issus des bibliothèques de l’université. J’en ai profité pour filmer une petite vidéo et prendre quelques photos.

Il faisait beau et chaud ce soir-là. En attendant les discours officiels on pouvait profiter de la belle lumière de printemps à travers la monumentale verrière du musée .

Vernissage de l'expo "Empreintes"- Cité Miroir, Liège

 

Vernissage de l'expo "Empreintes"- Cité Miroir, Liège
Paul Thiron, bibliothécaire en chef de l’Université de Liège, présente l’exposition.

Une fois les discours terminés, nous pouvons enfin découvrir le contenu de l’exposition. Pour des raisons de conservation, les livres ont été installés dans un « cube » où les conditions de luminosité et d’humidité sont soigneusement contrôlées.

Vernissage de l'expo "Empreintes"- Cité Miroir, Liège
Sous la voûte art déco, on aperçoit le « cube ».

A l’intérieur du cube, dans une ambiance à la fois intimiste et chaleureuse, sont exposés une partie des trésors des bibliothèques universitaires de Liège : papyrus, parchemins, manuscrits, incunables, lettres, imprimés,… Autant « d’empreintes du passé », fragiles et précieuses,  couvrant une période de 2000 ans d’art, de science, de culture et de politique.

L’exposition est structurée en 8 parties, évoquant chacune une fonction du livre et de l’écrit : transmission, mémoire, croyances, art, pouvoir, contestation, sciences, monde.

Transmission

Ce manuscrit rédigé en 1448 présente une version  en latin de L’Ethique à Nicomaque d’Aristote, un ouvrage fondateur de la philosophie.

Expo "Empreintes" : Aristote, Ethique à Nicomaque
Aristote, Ethique à Nicomaque (manuscrit enluminé, 1448)

Mémoire

Dans son Fasciculus temporum, le moine Werner Rolevinck chronique l’histoire du monde depuis la création jusqu’aux années 1470.

Expo "Empreintes" : Werner Rolevinck
Werner Rolevinck, « Cronica que fasciculus temporum » (manuscrit enluminé, 1475).

Ecrite entre 817 et 830 sur parchemins, la Vita Karoli, la Vie de Charlemagne, est considérée comme la première biographie d’un roi européen.

Expo "Empreintes" : Vita Karoli (fragments)
La « Vita Karoli » (la Vie de Charlemagne)

Croyances

L’Evangéliaire d’Averbode est un chef d’oeuvre de la production enluminée mosane du 12e siècle.

Expo "Empreintes" : Evangéliaire enluminé
Evangéliaire d’Averbode, manuscrit enluminé du 12e siècle.

Le Théâtre des cruautés des hérétiques de notre temps (1587) de Richard Verstegan relate en latin les supplices infligés aux catholiques par les protestants, dans une Europe en proie aux guerres de religion.

Expo Empreintes : Richard Verstegan, Theatrum crudelitatum haereticorum nostri temporis
Expo Empreintes : Richard Verstegan, Theatrum crudelitatum haereticorum nostri temporis, 1587

Cet exemplaire manuscrit et richement enluminé du Coran a été réalisé au 17e siècle.

Expo Empreintes : Coran (1823)
Exemplaire manuscrit et enluminé du Coran (17e siècle)

Art

Le Psautier dit de Lambert le Bègue est un chef d’oeuvre de l’art de l’enluminure liégeoise du 13e siècle.

Expo Empreintes : Psautier dit de Lambert le Bègue, 13e siècle
Psautier dit de Lambert le Bègue, 13e siècle

Dans son  Prospectus locorum urbis Romae insicnium (1666), le prêtre gantois Lievin Cruyl a rassemblé des dessins qui témoignent de son voyage en Italie.

Expo Empreintes : Lieven Cruyl, Prospectus locorum urbis Romae inscnium, 1666
Lieven Cruyl, Prospectus locorum urbis Romae insicnium, 1666

Cette édition des Fleurs du mal de Baudelaire, publiée en 1899, a été illustrée par l’artiste liégeois Armand Rassenfosse.

Expo Empreintes : Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, 1899
« Les Fleurs du mal » de Baudelaire illustrées par Armand Rassenfosse, 1899

Contestation

Les louanges du cheval de Mazarin, qui le jetta par terre à son retour en France est une « mazarinade », un court texte publié en 1652 qui s’en prend violemment au cardinal Mazarin.

Expo Empreintes : Les louanges du cheval de Mazarin
Les louanges du cheval de Mazarin, qui le jetta par terre à son retour en France, 1652

En 1944, le Front de l’Indépendance, un mouvement de résistance belge, publie ce premier (et unique) numéro de L’Elastique, une publication satirique qui dénonce la politique et la propagande de l’occupant allemand.

Expo Empreintes : "L'Elastique, organe officiel de la Wehrmacht"
Expo Empreintes : « L’Elastique, organe officiel de la Wehrmacht », 1944

Sciences

L’Université de Liège possède cet exemplaire de la première édition imprimée des Eléments d’Euclide (Opus elementorum Euclidis megarensis in geometriam artem in id quoque campani perspicacissimi commentationes), publiée à Venise en 1482.

Expo Empreintes : Euclide, Les Eléments (première édition, 1482)
Euclide, Les Eléments (première édition, 1482)

L’exposition présente aussi cette première édition du De revolutionibus orbium coelestium (Des révolutions des sphères célestes) de Nicolas Copernic, publiée à Nuremberg en 1543.

Expo Empreintes : Nicolas Copernic, De revolutionibus orbium coelestium
Nicolas Copernic, De revolutionibus orbium coelestium

Le manuscrit Tacuinum sanitatis in medicina, réalisé en Lombardie au 14e siècle, dérive d’une traduction latine d’un traité médical arabe du 11e siècle.

Expo Empreintes : Tacuinum sanitatis in medicina
Tacuinum sanitatis in medicina, manuscrit sur parchemin du 14e siècle

Monde

Consul à Mossoul, féru d’archéologie, Paul-Emile Botta a exploré la région de Mossoul en quête de la cité de Ninive. L’ouvrage en 5 volumes Monument de Ninive rassemble les dessins des vestiges découverts réalisés par le peintre Eugène Flandin et commentés par Botta.

Expo Empreintes : Paul-Emile Motta, Monument de Ninive découvert par P.E. Botta, mesuré et dessiné par M.E. Flandin
Paul-Emile Motta, Monument de Ninive découvert par P.E. Botta, mesuré et dessiné par M.E. Flandin (1849-1850)

La Ligne du temps

Expo Empreintes : ligne du temps

Sur les murs extérieurs du « cube », une ligne du temps retrace les grands événements liés aux pièces exposées et à l’histoire de l’ULiège, des philosophes grecs à la Deuxième Guerre mondiale.

Expo Empreintes : cube et ligne du temps
Début de la ligne du temps et architecture du lieu
Expo Empreintes : ligne du temps à la Cité Miroir
Un exemplaire de « La guerre des Gaules » figure dans l’exposition
Expo Empreintes (Cité Miroir) : Révolution française
La Révolution française, événement important pour Liège

Cette ligne du temps pointe évidemment la date de la fondation de l’Université de Liège ainsi que son implantation initiale.

Expo Empreintes : création de l'Université de Liège
1817 : création des universités de Liège et de Gand
Expo Empreintes : premiers bâtiments de l'Université de Liège
Premiers bâtiments de l’Université de Liège

Enfin, la ligne du temps ne manque pas de faire un rappel à l’exposition permanente de la Cité Miroir : « Plus Jamais ça !« ,  consacrée à la Seconde Guerre mondiale.

Expo Empreintes : "Plus Jamais ça !"

Librarty

Exposition Librarty à la Cité Miroir

Autour du cube, l’exposition « Librarty«  présente 300 oeuvres réalisées par des artistes pros et amateurs autour de la thématique du livre et des bibliothèques.

Exposition Librarty à la Cité Miroir
Exposition Librarty à la Cité Miroir

Exposition Librarty à la Cité Miroir

Exposition Librarty à la Cité Miroir

De la piscine à l’espace d’exposition

La Cité Miroir : transformation d'une piscine en musée
Des détails rappellent que la Cité Miroir était d’abord un établissement de Bains publics

Avant d’être un musée et un lieu d’exposition, la Cité miroir fut un établissement de bains publics, les Bains et Thermes de la Sauvenière. Construit en 1943, dans le style moderniste, le bâtiment et ses deux piscines ont accueilli les baigneurs liégeois jusqu’en 2000.

La Cité miroir : la grande verrière
La grande verrière de la Cité Miroir laisse entrer la lumière du soir et offre une jolie vue sur la ville de Liège.

La reconversion  du bâtiment est une belle réussite architecturale. La Cité Miroir a été inaugurée en 2014.

La Cité Miroir : cage d'ascenseur et espace d'exposition
Vue de la cage d’ascenseur

Fin du vernissage

Expo Empreintes, Cité du Miroir : fin du vernissage
Les discours sont terminés, le vernissage de l’exposition s’achève

Vers 20h30, le vernissage de l’exposition se termine. Juste le temps de prendre encore une ou deux photos. Je me focalise sur ces deux micros abandonnés.

Expo Empreintes, Cité du Miroir : les micros du vernissage

Expo Empreintes : vernissage et verre de vin
Santé ! Longue vie à l’expo et à la Cité Miroir.

Quand nous sortons du bâtiment, la lune s’est déjà levée et nous salue. Il est temps d’aller manger un morceau pour fêter l’événement.

Cité Miroir dans le soir couchant
La lune et la Cité Miroir (Liège)

Infos pratiques

Les expositions Empreintes et Librarty se déroulent à la Cité Miroir (Liège) du 21 avril au 20 juillet 2018.

Source des légendes : catalogue de l’exposition Empreintes : patrimoine écrit, témoin de l’histoire, publié aux Presses Universitaires de Liège.

 

Publicités

4 commentaires sur “Exposition « Empreintes » à la Cité Miroir

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :