Comment réaliser une vidéo en stop motion avec des photos ?

Et si on oubliait l’effet Ken Burns et qu’on tentait un montage en stop motion pour animer ses photos et en faire une vidéo ?

Il y a quelque temps déjà, j’ai consacré un article sur mes essais pour adapter mes photos (et même mes illustrations) en vidéos. Car la vidéo peut-être une façon à la fois originale et efficace de présenter et diffuser ses images.

Récemment, j’ai réalisé d’autres tentatives, autour de mes photos de Liège : « Liege is Love » et « Liège : sous la neige ou par grand froid ?« .  A chaque fois, il s’agissait d’explorer de nouveaux concepts et d’affiner et complexifier le montage.

L’Effet Ken Burns

Dans ces vidéos, j’ai beaucoup utilisé l’effet Ken Burns (Ken Burn effect), proposé notamment par le logiciel de montage iMovie. Bien utilisé, cet effet permet de dynamiser et animer les photos. Il peut aussi être un peu artificiel et cliché.

Pour mon dernier projet, « Le Fort de la Chartreuse sous la neige« ,  je voulais un montage plus brut, plus organique, sans Ken Burns effect. C’est alors que  l’idée d’un montage en stop motion s’est imposée. Je voulais transposer dans cette vidéo une série de photos prises lors d’une balade urbex au Fort de la Chartreuse, lors d’une journée enneigée, il y a quelques années. Le défi était de conserver l’ambiance très particulière qui flottait autour de ce fort abandonné tout en proposant une sorte d’exploration du site.

Le stop motion, qu’est-ce que c’est ?

Le stop motion (aussi appelée animation en volume) est une technique d’animation principalement utilisée pour animer des objets. Elle a été popularisée par les Studio Aardman (Wallace et Gromit, Chicken Run) ou Tim Burton (L’Etrange Noël de Monsieur Jack, Les Noces funèbres).

Sur YouTube, la technique est utilisée avec beaucoup de talent et d’humour pour animer des Lego ou des Playmobil. Par exemple, par l’autoproclamé « Stop Motion King« .

Le stop motion est aussi utilisé par des Youtubeurs pour réaliser des vidéos de voyage, comme ce voyage en Asie résumé à travers 3578 photos (!).

C’est vraiment cette vidéo qui m’a donné envie à mon tour de tenter l’expérience (pas de voyager en Asie, mais de m’adonner aux joies du stop motion).

Making of : réalisez une vidéo en stop motion avec Lightroom et iMovie

L’animation en stop motion demande du temps et de la patience, mais n’est pas si compliquée à réaliser. Voici comment j’ai procédé à partir des logiciels Lightroom et iMovie (mais vous pouvez aussi travailler à partir de vos logiciels de traitement photo et de montage favoris).

Capture Lightroom
La série de photos, vue depuis Lightroom.
  1. Dans Lightroom, j’ai sélectionné la série de photos qui serviront de base à ma vidéo et j’ai exporté les images dans un dossier sur mon disque dur. La série comportait environ 120 photos.
  2. Les photos sont ensuite importées dans un nouveau projet dans iMovie et placées dans la timeline.
  3. J’ai alors déterminé un chemin, une histoire sommaire qu’allait raconter mon montage : on s’approche du fort, on y rentre par le portail frontal, on s’arrête dans la cour, on effectue un tour à (presque) 360° ,  puis on reprend le parcours, on ressort par l’arrière du fort, on contourne l’édifice et on revient à peu près à notre point de départ. Le clin d’oeil final, avec le chien, n’était pas prémédité et s’est imposé à ce moment-là.
  4. Une fois ce squelette posé, j’ai comblé les intervalles entre les photos en dupliquant certaines images et en zoomant dans les copies. Dans ce projet précis, en général, j’ai triplé les images. Je mes suis contenté d’une animation assez rudimentaire, mais j’aurais pu obtenir un mouvement plus fluide en multipliant les images.
  5. L’essentiel du travail était effectué, mais le rythme était trop lent. Chaque plan durait 1 seconde et c’était trop long. J’ai réduit la durée à 0,5 seconde mais alors, c’était un peu rapide. Finalement, je me suis fixé sur 0,7 secondes. Cette durée fonctionnait bien avec ce projet-ci, mais ce n’est pas une valeur absolue. Elle dépend du rythme et du type de montage que vous voulez imprimer à votre vidéo. La courte séquence d’introduction est composée d’images d’une durée de 0,1 sec.
  6. Il ne restait plus qu’à fignoler l’animation, en enlevant ou ajoutant une image par-ci par-là, en ajustant parfois le recadrage de certains plans, composer les écrans de titre,… Les quelques zooms de transition ont été créés avec des plans courts et un effet Ken Burns (il y a quand même un peu de Ken dans cette vidéo).
  7. C’est prêt. Il ne reste plus qu’à télécharger le résultat final sur YouTube.
Capture iMovie : projet stop motion
Un aperçu de la timeline sur iMovie.

Je suis assez satisfait du résultat et j’ai bien envie de poursuivre l’expérience. J’aimerais l’appliquer à d’autres sujets et affiner la technique. Utiliser des séries de photos préexistantes mais aussi penser un projet pour le stop motion de A à Z en photographiant avec le montage final en tête.

A suivre, donc. Ne manquez pas de vous abonnez pour ne rien manquer de mes extraordinaires aventures au pays de la vidéo et du stop motion. Si vous avez d’autres super exemples de vidéos en stop motion, n’hésitez pas à les partager…

 

Publicités

2 commentaires sur “Comment réaliser une vidéo en stop motion avec des photos ?

Ajouter un commentaire

  1. Merci, très intéressant ; pour ma part je ne fais de la vidéo principalement pour ma famille lorsque je fais des « albums de famille  » avec les photos des fêtes. Cette technique pourrait m’être utile. Vivement Noël!!! 😄😄

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :