Liège commémore la guerre 14-18

Liège et le monument interallié - Photo : Gilderic

 

La bataille de Liège

4 août 1914. L’Allemagne déclare la guerre à la Belgique. Les soldats allemands traversent la frontière quelques heures plus tard. Le plan allemand prévoit d’envahir la Belgique, pays neutre, pour contourner par le nord les défenses de l’Est de la France et de s’assurer une victoire rapide sur la France.

La ville de Liège et sa ceinture de fortifications est le premier obstacle à se dresser sur la route des Allemands. La bataille fait rage du 5 au 16 août 1914. Les forts de Liège tombent les uns après les autres.

Liège et le monument interallié - Photo : Gilderic

Le Mémorial interallié, sur la colline de Cointe, surplombant la ville de Liège

La résistance de Liège permet de retarder l’armée allemande d’environ une semaine par rapport au planning initial. Un retard précieux pour la préparation des alliés plus à l’ouest.

Dès le 7 août 1914, le Président de la République française décerne la Légion d’honneur à la ville de Liège en reconnaissance de la résistance héroïque des défenseurs de la Place de Liège. A Paris, en souvenir de la résistance de Liège, les serveurs de bistrot débaptisent le café viennois et le renomment café liégeois. La station de métro Berlin (ainsi que la rue éponyme) devient la station « Liège ».

Le Mémorial interallié

Le mémorial interallié à Cointe (Liège) - Photo : Gilderic

Le mémorial interallié de Cointe. Sur cette photo récente, on distingue la fresque murale de Bonom.

En 1925, la Fédération Internationale des Anciens Combattants choisit Liège pour l’édification d’un monument interallié, financé par des souscriptions publiques et privées dans les pays alliés et conçu par l’architecte anversois Jozef Smolderen.

Les travaux débutent en 1928. L’édifice religieux de style néo-byzantin (que les Liégeois appellent erronément basilique) est consacré en 1936. L’édifice civil est inauguré le 20 juillet 1937 en présence du Roi Léopold III et de nombreuses délégations étrangères.

Le mémorial interallié à Cointe (Liège) - Photo : Gilderic

La Tour du Mémorial interallié.

De style art Déco, la tour est haute de 75 mètres. Ses étages et sa crypte abritent différents monuments commémoratifs des nations alliées.

Le mémorial interallié à Cointe (Liège) - Photo : Gilderic

La coupole de la « Basilique » est composée de 13 tonnes de feuilles de cuivre en provenance du Katanga (une région du Congo belge, à l’époque de la construction).

Le mémorial interallié à Cointe (Liège) - Photo : Gilderic

Le Mémorial interallié, photographié en 2010

Le mémorial civil comporte dans son enceinte plusieurs monuments offerts à Liège par 7 nations alliées : l’Italie, la France, la Roumanie, l’Espagne, la Grèce, la Grande Bretagne, la Pologne et la Russie.

Les commémorations du centenaire

Le mémorial interallié à Cointe (Liège) - Photo : Gilderic

L’esplanade du Mémorial interallié

Le 4 août 2014, à 11 heures, le Mémorial interallié sera le théâtre d’une cérémonie de commémoration internationale. A l’invitation du Roi Philippe et du gouvernement fédéral belge, 17 chefs d’état et 33 délégation étrangères y rendront hommage aux défenseurs de Liège, un siècle après le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

Parmi les chefs d’état présents figureront le président français François Hollande, le président allemand Joachim Gauck et le roi d’Espagne Felipe VI. Le prince William et la princesse Kate représenteront le Royaume-Uni.

Le mémorial interallié à Cointe (Liège) - Photo : Gilderic

Le monument grec, composé d’un empilement de casques rappelant les combattants spartiates.

En vue de cet événement, le mémorial civil a été rénové et revalorisé. La tour est de nouveau accessible au public et un phare, semblable à celui de la Tour Eiffel, a été installé à son sommet. Il devrait éclairer certaines nuits liégeoises à partir du 4 août.

Le mémorial interallié à Cointe (Liège) - Photo : Gilderic

La basilique a été décorée d’une centaine de mouettes blanches par le graffeur français Bonom. Cette peinture murale, qui est loin de faire l’unanimité, est censée camoufler l’état de délabrement de l’église, qui n’a jamais été vraiment achevée et mériterait une bonne restauration.

Le mémorial interallié à Cointe (Liège) - Photo : Gilderic

Statue du fantassin italien (Mémorial interallié)

Après la cérémonie au Mémorial interallié, les autorités sont attendues au Palais provincial pour un déjeuner. A 15 heures, une cérémonie commémorant la remise de la Légion d’honneur française se tiendra à l’Hôtel de ville. De nombreuses animations populaires encadrent ces cérémonies.

Sources :

La Bataille de Liège (Wikipédia)

Le Mémorial interallié (Wikipédia)

Liège 14-18

 

2 réflexions au sujet de « Liège commémore la guerre 14-18 »

  1. Ping : De la photo à la vidéo | Imagier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s