5 raisons d’aller voir Skyfall, le dernier James Bond

Daniel Craig is James Bond - Illustration vectorielle de Gilderic

Daniel Craig is James Bond – Illustration de Gilderic

Après quelques années d’absence, James Bond fait un retour en force. Qu’est ce qu’il vaut ce « Skyfall« , dont on parle tant ?  Je viens de voir le film et voici mes premières impressions. Voici pourquoi le film mérite le détour…

1 Parce que James Bond fête ses 50 ans de ciné

Il faut vivre coupé du monde pour avoir échappé à l’info. Skyfall fête le cinquantième anniversaire de Bond au cinéma. C’est en effet en 1962 que sortait « James Bond contre Docteur No« , premier épisode de la saga, où Sean Connery interprétait 007. C’était le point de départ d’une saga mythique, qui connaîtra des hauts et des bas. Ce dernier épisode est un excellent millésime, qui revisite et modernise le mythe tout en rendant hommage à quelques éléments clés de son histoire.

2 Parce que le film est réalisé par Sam Mendes

On n’attendait pas le talentueux Sam Mendes dans ce genre de blockbuster. Réalisateur oscarisé de « American Beauty » et des « Sentiers de la perdition« , metteur en scène de théâtre réputé, Mendes apporte son savoir-faire, amène son équipe (dont son directeur photo et son compositeur) et nous offre quelques scènes d’anthologie et des plans de toute beauté. Certains critiques ont fait la comparaison assez judicieuse avec la façon dont Christopher Nolan a revisité Batman.

3 Parce que Daniel Craig est un excellent Bond

Contre toute attente, Daniel Craig a réussi à s’imposer dans le rôle dès Casino Royale. Ici aussi, il interprète un James Bond brut de décoffrage, à la fois très physique et plombé de doutes.

4 Parce que Javier Bardem compose un méchant d’anthologie

« Meilleur est le méchant, meilleur sera le film« , disait en substance Alfred Hitchcock. Ca ce confirme avec Skyfall. Javier Bardem crée un « bad guy » d’anthologie, un ange déchu psychopathe, aux cheveux décolorés, une coupe digne de celle qu’il arborait dans « No Country for Old Men« .

5 Parce que l’histoire tient la route

Dans la lignée inaugurée par l’excellent cru « Casino Royale« , le scénario se veut plus crédible et réaliste. Pas de tyran mégalo voulant conquérir le monde à coup de base secrète, ni de complot issu de la guerre froide. Skyfall s’inspire de l’affaire Wikileaks et, sans trop dévoiler l’intrigue, les mobiles sont beaucoup plus prosaïques.

Tourné vers l’avenir, ancré dans le présent, le récit plonge aussi dans les racines de la mythologie Bond et dévoile quelques pans méconnus du passé de James.

(+)

5 réflexions au sujet de « 5 raisons d’aller voir Skyfall, le dernier James Bond »

  1. Ping : Robert Pattinson et Kristen Stewart : la fin de Twilight « Imagier

  2. Ping : The Hobbit : un voyage inattendu… « Imagier

  3. Ping : James Bond et Docteur Yellow | Imagier

  4. Ping : Lady Gaga… géométrique | Imagier

  5. Ping : James Bond revient dans SPECTRE : poster minimaliste et premier trailer | Imagier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s