L’horreur au coin de la rue…

Liège, 13 décembre 2011... Illustration : Gilderic

Liège, 13 décembre 2011... Illustration : Gilderic

Je n’ai pas entendu les explosions. Je n’ai pas vu les coups de feu.

Mais j’ai vu les gens fuir.

J’ai vu l’horreur et la peur sur leur visage.

J’ai senti la panique déferler autour de moi.

 

L’horreur est au coin de la rue.

 

Dans la folie meurtrière du forcené.

Dans les yeux de cet inconnu.

Dans les pleurs de cette femme.

Dans la douleur des proches et des victimes.

 

L’horreur est au coin de la rue.

 

Tu te crois à l’abri.

Tu te crois en sécurité

Tu crois que ça ne peut pas t’arriver.

Ce n’est qu’une illusion

 

L’horreur est au coin de la rue.

 

Au-delà de l’horreur des événements d’hier, il y a tant de sentiments qui se bousculent dans ma tête. La peur, la stupeur, la tristesse, le soulagement aussi. Un cocktail d’émotions parfois contradictoires.

Les mots ne peuvent pas les dire tout à fait. Même le dessin ne le peut pas. Dessiner c’est une façon d’exprimer la douleur et la rage. Dessinée dans l’urgence, l’illustration manque de recul. Il faudra que j’y revienne sans doute. Que je la reprenne peut-être. Mais même ainsi, dans son aspect brut, dans sa brutalité, elle exprime une partie de mon état d’esprit du moment.

A lire aussi :

> Liège sous le choc

 

Une réflexion au sujet de « L’horreur au coin de la rue… »

  1. Ping : Mes images les plus terrifiantes II | Imagier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s